Amazonia - Predators

Amazonia - Predators

forum dédier au prédateurs aquatique amazonien et a leurs biotope en aquarium
 
AccueilAccueil  portailleportaille  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 [ l'espece ] le Serrasalmus Sanchezi (piranha rouge ruby)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zarco
administrateur
avatar

Masculin Messages : 180
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 43
Localisation : belgique

MessageSujet: [ l'espece ] le Serrasalmus Sanchezi (piranha rouge ruby)   Sam 3 Jan - 19:06

le Serrasalmus Sanchezi (piranha rouge ruby)


Taille : 10 à 15 cm
Type d'aquarium : Moyen

Taxonomie de l'espèce Classe : Actinopterygii
Ordre : Characiformes
Famille : Characidae
Genre : Serrasalmus
Espèce : sanchezi
Nom commun : Piranha rouge rubis

Origine géographique : Pérou (Amazonie)
Rareté : rare

Description de Serrasalmus sanchezi
Le characidé, de la sous-famille Serrasalminae, Serrasalmus sanchezi est également connu sous l'appellation populaire de piranha à gorge rouge-rubis, en rapport avec la couleur nettement visible et localisée de la gorge. Ce poisson est totalement endémique au Pérou où il a été recueilli dans plusieurs rivières, dont l'Ucayali, l'Itayi et la Pacaya.

L'habitat de ce piranha est constitué tout autant de rivières, étangs et les ruisseaux, montrant apparemment une préférence pour les zones d'ombre d'une végétation dense sur les berges des rives ou des plantes aquatiques totalement immergées.

Ce poisson est de taille moyenne, et la longueur maximale standard LS est officiellement de 11,4 cm, mais Serrasalmus sanchezi est connu pour atteindre au moins 15 cm en aquarium.

La plupart des serrasalmus vivent aussi au-delà de dix ans et deviennent moins actifs à mesure qu'ils vieillissent, alors réfléchissez bien avant tout achat.

Fiche de maintenance détaillée de Serrasalmus sanchezi

Qualité de l'eau :
Un aquarium de 250/300 litres (minimum) devrait être assez grand pour accueillir un seul spécimen de Serrasalmus sanchezi à long terme. Chauffez l'eau à une température tropicale de 24 à 28 °C, avec une eau plus ou moins neutre (pH de 6,5 à 7,5) et douce à moyennement dure (GH de 5 à 15). Les conditions sont donc faciles à respecter... mais attention : objectif 0 nitrate, 0 phosphate!

La qualité de l'eau doit être de premier ordre pour aider ce poisson à grandir (absolument pas de nitrate!), et un flux modéré (c'est à dire visible) dans l'eau semble donner satisfaction. Utilisez un filtre externe afin que l'eau soit dirigée dans le sens de la longueur de l'aquarium (cela va créer une sorte de flux circulaire). Placez le refoulement de sorte qu'il agite un peu la surface de l'eau (du coup, ne pas utiliser de CO2 : ça ne servirait à rien...). Comme d'habitude quand on garde des grandes espèces prédatrices, des changements partiels d'eau hebdomadaires allant jusqu'à 50% sont un must.

Si possible, le combiné de chauffage devrait également être situé à l'extérieur de l'aquarium, car, comme on le sait, les serrasalmidés attaquent les éléments d'équipement quand ils sont situés à l'intérieur de l'aquarium avec le risque électrique qui va avec! À défaut d'intégrer le chauffage dans un filtre externe, il faut absolument protéger l'alimentation électrique des possibles morsures du poisson.
Cohabitation et comportement :
La maintenance de ce piranha à gorge rouge se fera le mieux dans un aquascape et hardscape particulièrement bien planté avec beaucoup de zones ombragées. Des enchevêtrements de racines et de branches, des touffes de plantes qui poussent jusqu'à la surface de l'eau, des îlots de végétation flottante et un substrat noir sont idéaux. Beaucoup d'amateurs gardent leur Serrasalmus sanchezi dans un aquarium quasiment nu, mais l'expérience montre qu'ils peuvent agir un peu nerveusement quand il est maintenu comme ça et il démontre un bien meilleur comportement dans un environnement plus naturel.

Attention, cette espèce de piranha ne doit pas être considérée comme un poisson modèle pour les amateurs. Cette espèce ne fait pas un cohabitant pour aucune autre espèce... sa nature carnivore interdit toute relation interspécifique et même intraspécifique... mais si quelques rapports épars indiquent que de celui-ci coexiste avec d'autres espèces ou en groupes conspécifiques : quand on aborde le sujet, on se rend bien compte qu'il ne s'agissait la plupart du temps que de sujets jeunes et non pas des adultes matures...

La question de savoir si Serrasalmus sanchezi peut ou non être élevé en groupe reste âprement débattu chez les amateurs. Certains prétendent que l'espèce doit toujours être considérée comme imprévisible dans un environnement fermé tel qu'un aquarium, le risque de blessure n'est jamais nul. D'autres, pendant ce temps, ont réussi à maintenir des grands groupes de l'espèce, dans certains cas pour des périodes de temps considérable. Nous recommandons de la conserver séparément, réservant de telles expériences pour les aquariophiles aguerris avec de nombreuses années d'expérience et surtout disposant des ressources pour fournir l'espace nécessaire ou la possibilité de séparer ces piranhas.

Alimentation et nourriture :
Les poissons sauvages se nourrissent principalement sur les nageoires des autres espèces ainsi que les poissons plus petits, et ce sont surtout des piranhas carnivores. Il a également été démontré que certains membres du genre mangent des noix, des fruits et des graines, bien que cela ne soit pas confirmé dans le cas de Serrasalmus sanchezi. En aquarium, la plupart des individus peuvent être acclimatés avec des aliments morts au fil du temps, bien que certains semblent trouver plus difficile à habituer à cette nourriture inerte que d'autres. Il est fréquent que les proies mortes soient refusées au début de l'acclimatation d'un spécimen sauvage. Une période de jeûne peut être nécessaire, abandonnant finalement le peu de choix de poissons, mais finisse par accepter ce qui est offert. Cela est particulièrement vrai avec plus gros spécimens.

Une fois acclimatés, les jeunes piranhas acceptent les aliments usuels congelés ou vivants : tubifex, artémia, crevettes hachées et autres produits similaires. Les adultes doivent être nourris en conséquence avec des aliments plus grands, tels que les moules entières, coques, crevettes, calamars coupés, petite friture et les vers de terre. Une fois que le poisson a atteint sa taille adulte, il ne doit être alimenté que deux ou trois fois par semaine!

Cette espèce ne devrait pas être nourrie en grandes quantités de viande animale comme le cœur de bœuf... Certains des lipides contenus dans ces viandes ne peuvent être correctement métabolisés par les poissons, et peuvent provoquer des dégâts conduisant à la dégénérescence de la graisse viscérale, puis du système digestif! De même, il n'y a aucun avantage à l'utilisation de poissons "nourriciers" tels que les vivipares ou les poissons rouges de petite taille. Les risques liés à ces proies piscivores vivantes augmentent l'introduction éventuelle de maladie ou de parasite.
Revenir en haut Aller en bas
http://amazonia-predators.forumofficiel.com
 
[ l'espece ] le Serrasalmus Sanchezi (piranha rouge ruby)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Piranha rouge (Pygocentrus nattereri)
» Aquarium Amazonien Pygocentrus Nattereri (Piranha Rouge)
» nouveau bac , serrasalmus spilopleura red ruby
» Les 36 espèces de piranhas et ses apparentés
» Le Serrasalmus Rhombeus

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Amazonia - Predators :: Les Serrasalmus-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: